Entre l’or et le brun – Burda Mai 1974

Entre l’or et le brun, contre l’heure indécise
qu’entre la brume basse!..
Elle caresse la terre trop chaude pour résister au soir,
Caresse l’œil à l’intérieur et les narines aussi
D’un pâle frisson et d’une odeur de nuage.

C’est l’expansion d’une mousse qui prolonge l’hiver
Le doux d’un linceul, indécis et de ouate,
Étouffe avec tendresse les sels du labour.

Et son aura lèche le silence animal,
Froisse le lait de sa langue aux flancs d’oiseaux innommés
qu’un seul coup d’aile supprime du fil des vignes mortes.

Mais le givre est un émail qui craque sous le bleu
Quelques pas, on hésite, un son mat, et l’air de Dominique A.


Et le froid se lézarde dans la pureté de nos sourires.

Tunique 6113 Burda mai 1974

Confectionnée et photographiée en automne dernier, je n’ai pas encore pu profiter de cette tunique vintage.
Le patron est parfait, ne présente aucune difficulté et les finitions intérieures sont toutes jolies. J’ai seulement supprimé les voilettes des épaules trop disgracieuses dans ce tissu.

Bon début de printemps à tous !

 


Posted in Couture, Hauts les coeurs and tagged by with 13 comments.