Simple robe aux amandiers

Désoeuvrée, elle tourne et retourne

       — comme la danseuse rouillée de la boite à musique.  

Ses pas se heurtent, elle les compte

et paresseuse, passe sa main sur les choses rugueuses.

Sous la main l’écorce travaille, l’écorche et la réveille.

Il lui dit qu’en latin, ça s’appelle le cortex.

Flocons d’or et neige de pétales,

Des couleurs d’orages et des arbres sans feuilles

Est-ce un passé ~ est-ce avenir ?

Douce insouciante,

quand retrouveras-tu ton temps ?

 

 

 

 

   (Photos Y — Dessin E — Montage E)

Désolée la robe est froissée sur les photos, le lin ça ne supoorte pas la journée.

Et pour la devinette : l’image du post précédent est la macro des élytres d’une punaise ( Leptoglossus)

(Bravo Lulubellule, Bravo Ninie la Lune!!)

La beauté ignorée de ces bêtes qu’on écrase… et quand on se penche dessus, qu’on regarde vraiment une seconde,  ce sont des couleurs fabuleuses, des motifs, des drapés…


EDIT : Le blog    pour Une Initiative pour le Japon  (j’en reparlerai)



Posted in Non classé and tagged , by with 38 comments.

Pingbacks & Trackbacks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *