La légereté du corail…

Les fourmis de Dali  l’arpente tout entière

Elles grouillent, reines ailées préparant le grand envol, ou simples ouvrières

 

                               Un jour, eux aussi sont partis — pourquoi —

                                                 les sacs de ciments, les portes s’éventent,

                                                                                                   et l’escalier se creuse.

                            Elle n’est même pas encore en ruine

                Elle semble attendre comme ce très vieux chien attaché au clou

aux aguets escontant les rires

                                  et les bruits des couverts, des verres qui tintent

                                                                                        dans l’ombre des glycines.

           Elle me regarde un peu lasse,

                       un peu d’espérance dans sa déliquessence.

                                          Je crois qu’elle voudrait que je l’apprivoise…

Idole ou pénate retrouvée dans la terre : un masque autrefois si vif 

grimace et recrache les fourmis de Dali



J’aimerai vivre ici, face à la vaste plaine

redorer les peintures, réouvrir les fenêtres..


Alors je viens parfois pour jouer avec elle,

jouer à l’inscouciante,


Tout en legereté, jongler avec des bulles ephémères


et s’envoler vers l’avenir.

(Photo Y, Montage E)

Blouse Simplicity modifiée ( ah les tailles américaines trop larges!)

Un petit pli sur l’encolure,

Une ceinture simple dans le même tissu.

Pour un défi JRAM Légéreté et un défi 13 Corail.

J’avais choisi le modèle pourle défi légéreté et la couleur a été une coïncidence.


(Dos)

 



Posted in Couture, Hauts les coeurs, Non classé and tagged , by with 50 comments.

Respiration..

Dans quelques jours ( le 16 AVril) ouvrira Une vente solidaire au profit du Japon.

(Très très) Peu de temps mais un engagement plus tard…

Juste une toute petite bricole pour apporter ma pièce au bel édifice.

C’est Créalelex qui m’a donnée envie, avec ses jolis cadeaux, de petites fleurs kanzashi  et de bagues colorées…

Et si vous voulez, vous aussi, offrir une de vos créations, vous avez encore jusqu’au 11 Avril,ici :


Posted in Non classé and tagged , , by with 20 comments.

Simple robe aux amandiers

Désoeuvrée, elle tourne et retourne

       — comme la danseuse rouillée de la boite à musique.  

Ses pas se heurtent, elle les compte

et paresseuse, passe sa main sur les choses rugueuses.

Sous la main l’écorce travaille, l’écorche et la réveille.

Il lui dit qu’en latin, ça s’appelle le cortex.

Flocons d’or et neige de pétales,

Des couleurs d’orages et des arbres sans feuilles

Est-ce un passé ~ est-ce avenir ?

Douce insouciante,

quand retrouveras-tu ton temps ?

 

 

 

 

   (Photos Y — Dessin E — Montage E)

Désolée la robe est froissée sur les photos, le lin ça ne supoorte pas la journée.

Et pour la devinette : l’image du post précédent est la macro des élytres d’une punaise ( Leptoglossus)

(Bravo Lulubellule, Bravo Ninie la Lune!!)

La beauté ignorée de ces bêtes qu’on écrase… et quand on se penche dessus, qu’on regarde vraiment une seconde,  ce sont des couleurs fabuleuses, des motifs, des drapés…


EDIT : Le blog    pour Une Initiative pour le Japon  (j’en reparlerai)



Posted in Non classé and tagged , by with 38 comments.

Premier bibi, pour amuser Nathalie.

Perles de verre en souvenir de Prague,
Petite fleur en laiton rapportée de Turquie,
Plumes d’un autre temps et magasines d’un autre siècle, chinés par ma maman


Un ami à Grenade qui me fait miroiter le soleil et le coq à l’ail. (Une pensée en esperluette)

Des envies de partir : autre espace ou autre temps;
Des envies de danser au soleil, sur les pointes ou dans les pois que je n’ai pas
Des envies de faire sourire, au gré d’une fantaisie ; envie d’offrir, l’espace d’un instant, une manière de voyage.


Une erreur de réglage, une photo bleue qui me rappelle obscurément une autre image, une vieille gravure recolorisée.

(photos Y, retouche E)

Je me souviens du jour où ils voulaient un clown-star sans voir, derrière la dorure, le petit clown bleu, mélancolique et tendre comme un film de Marcel Carné.


(Photo Y)

Parce que trouver son clown c’est SE trouver JUSTE dans son identité, vraie et à sa place,
et que c’est difficile,
Alors,
ma pensée va vers elle, et les couleurs flammes du flamenco,
en symbole de sa chaleur humaine.
Juste
un petit Bibi pour Nathalie!

*
*
*

Deux petits ronds dans une laine épaisse, tronqués d’une « part » de camembert pour donner du volume, cousu endroit sur endroit en insérant deux bouts d’élastique de chaque côté pour faire tenir le bibi.
Tout ça avec ma nouvelle et merveilleuse Janome, offerte par mes non moins merveilleux parents… oulala faut apprendre à maîtriser la bête!

On retourne le bibi et on décore au gré de sa fantaisie, et grâce au tuto de fleurs de Gédane.

Faire tenir le bibi m’a posé de grosses questions existentielles : j’ai  opté pour des pinces guiches glissées dans les élastiques, mais un serre tête ou une pince à cheveux cousue au dos du bibi aurait peut être été plus pratique….

Tu  me diras Nathalie? Tu m’envoies une photo pour mettre ici?

*
*
*


Posted in La peau du chat and tagged , by with 46 comments.

Tutoriel du Boxer /shorty

Je l’avais promis… voici un petit tuto du Boxer

 J’ai mis un patron en 38 (90 tour de hanches) à télécharger en PDF : il suffit de coller les feuilles A4 entre elles. Il n’est pas très propre mais je ne l’ai pas recopié avant que le responsable au scanner scanne : on remercie donc très fort Robinson  et on passe aux explications. On clique ici : patro__tuto_Boxer

Ce patron est facilement adaptable aux autres tailles.

Il n’y a  pas besoin de surjeteuse ( je n’en ai pas) mais vous pouvez glisser un morceau de papier de soie sous la couture pour que ça glisse mieux.


Concept :

  • La base de ce boxer est très simple : on part de deux rectangles d’une largeur de 14 cm.

On peut prendre plus large, le boxer remontera juste plus haut, et pour les tailles supérieures ou inférieures au 38, il suffira de varier cette largeur à votre goût.

J’avais choisi de la dentelle, mais la méthode se prête à n’importe quel tissu extensible.


  • On  mesure notre tour de taille au niveau de l’os iliaque ( juste au dessus) et on calcule la longueur du demi patron ainsi :  AB=     82 %de tour de taille /2.     cf figure1.
    (Dans mon patron : mon tour d’os iliaque =81cm ; 82% fait 66cm  divisé par 2 = 33cm=AB

  • À partir de ce rectangle, il faudra calculer la profondeur BC de l’entre jambe : en gros plus la partie en rouge est longue plus le boxer sera échancré et remontera haut sur les fesses. Plus cette partie est courte plus le boxer sera taille basse. (Cf figure 1)


  • Une fois cette courbe BC tracée (voir la forme sur le PDF) il suffit de la reporter de l’autre côté du rectangle. On découpera deux fois cette même forme dans le tissu. (cf figure 1)

  • La ligne du haut AB correspond à la taille

  • La ligne du bas ( la plus longue) correspond au tour de cuisse.

  • On installe, si nécessaire, les élastiques sur la ligne du bas.

    Pour se faire, si il s’agit d’élastiques lingerie à picots : On utilise une aiguille jersey et du fil mousse dans la canette, on coud en zigzag l’élastique endroit sur l’endroit du tissu, les picots sur le ligne de couture, on coupe le surplus de couture à ras de l’eslastique. Puis, on retourne l’elastique, (picot vers le haut) et on coud au point zig-zag sur l’endroit du tissu.  MERCI petitKarel pour ces conseils de pro;)

 

 

  • On superpose les deux rectangles endroit sur endroit et on coud selon les lignes d’entrejambes AC’ puis BC. On glisse du tissu de soie dessous si ça ne glisse pas comme il faut. On surfile bien proprement. (cf figure 2)


 

  • Puis, en ouvrant la culotte, on coud endroit sur endroit l’entre’jambe D’D . On surfile. (cf figure 2&3)


 

  • Ensuite, en décalque la pièce de gousset dans du jersey, on surfile. On coud juste les côtés du gousset au point droit dans l’intérieur de la culotte, envers sur envers.

  • Pour finir, avec la même méthode que précédemment, on coud l’élastique du tour de taille.

Voilà un boxer fini. On peut maintenant le décorer, par exemple en faisant un petit nœud lingerie…

Et si vous utilisez mon petit Tuto, mettez donc un petit lien vers ici ;) ou faites-moi un signe si vous n’avez pas de blog, ça me fera plaisir!

Et dîtes moi si c’est clair, j’apporterai des modifications si nécessaire.


Posted in Accessoires, Tutos and tagged , by with 18 comments.

Tandis que la glace fond — 2011.

Immobile, suspendu et glacé,

retenu sur le vif d’un frisson,

le temps a gelé tout le mécanisme.

Les rouages grippés fixent dans le paysage
les idées refroidies qui passaient par là.

Pourtant,
doucement au lointain,
derrière la tempête,
derrière les yeux clos,
les rêves sont comme des bulles,
qu’hélas, le vent change en flocons ;
l’imagination pétille, s’échauffe,
mais demeure prisonnière des glaces.

C’est qu’il faut parfois un signe,
une forme d’incident,
une douleur innocente,

pour que quelque chose passe,
crève la glace,
et colore enfin la monotonie
de la feuille blanche.

A tous,

Et en détails :

— Photos Y et E, Montage E. —

— le cheval était une image libre de droit avant d’être une licorne gelée. —

— et au fait, cette année je n’ai pas vu la neige ;) —

EDIT 13 janvier 2011 :

Je n’y avais pas pensé, mais à lire vos commentaires

et

surtout le joli conte d’une mère pour sa fille, princesse moderne qui se moque bien de la nuit et défit tous les loups,

Je me dis que ma petite robe répond très bien

au défi 13.


Posted in Non classé and tagged , , by with 50 comments.

Wolf’s come back : Boxer de décembre et défi 13


Il était une fois… (Suite)
Vous souvenez-vous du Petit chaperon-rouge ? (c’est ici pour l’intégrale)
Et bien le Loup, pourtant bien mâté, n’a depuis l’an passé
de cesse de se venger. (Probabilité de réussite ?)

Il veut faire la guerre, il veut voir la chair,
pour croquer à pleines grand’dents triangulaires
du tendron bien gras, pauvre ère!
Tiens, justement, voilà le chaperon qui se promène dans son périmètre….

Il essaie les lunettes aux rayons X du magazine Pif-Gadget.
Il essaie les textos X-ray, pour voir comme dans les aéroports les dessous des dessus.
Il en palpe le volume, détermine la surface, convertit
le poids au kilo en nombre de côtelettes .

Mais il sait bien que ce ne sont que des arnaques, le Loup (sauf dans les aéroports).
Alors il prend son compas. Et il calcule, cosinus, sinus, carré de l’hypoténuse.
Loup se prend pour Léonard, et voilà qu’il invente l’ouverture facile : « Tire la chevillette et la bobinette cherra ».


Et le Loup tout content, de partir en couinant : « On lui voit la culotte, On lui voit la culotte! Ouh »
Dans la perspective de la croquer, il attend à la courbe du chemin que le chaperon prenne, de honte, la tangente par les bois.

Mais enfin? Le Loup ?
Ce n’est pas une culotte, c’est un joli boxer en dentelle, tout simple, tout en motifs géométriques.

Moralité : Le chaperon rouge, c’est l’asymptote de la faim du loup.

Allons voir les défis géométriques des superstitieuses de décembre.

(Photo Y, Montage E, Illustration  G. Doré)


Posted in Petits détails and tagged , , , by with 46 comments.

Commentaires sur Minijupe ajourée sur sky bleu….

Des courants d’ailes s’échappent
                                                   des barreaux
                                                                     des prisons larges-ouvertes
A tire d’air dans nos cervelles,
                                                — entre le vide–
                le vent des idées fixes

                                          nous maintient librement en cage

( mais une idée ne peut être fixe)


Un peu de plomb en l’air

                                          dans l’aile
                                                      dans la cervelle
comme un grand coup en l’air            
                                               dans l’aile      
                                                            dans les serfs-ailes


Prise de risque, prise de becs,

l’acier se rompt et frise
…plus d’excuse.

Sortir dans le vide, Interstice,  plonger dans l’air
plein de couleurs

comme les camaïeux d’un bleu
qui guérit.

                                                   Battre l’air, battre de l’aile un peu
                                              se battre enfin — serrant fort dans son poing —
                                                                la plume bleue,
                                                                la plume magique
                                                                                     celle du Dumbo de notre enfance…..


….. et la laisser s’envoler lorsque le cycle chromatique repassera au mauve.

    

(Photos Y et E, Montage E)

Pour L’idée de la petite Cage, c’est chez Florence Gravot que ça se passe. Mais ma cage à moi est modelée avec du fil à tuteur en plastique, rien d’aussi délicat que chez elle!

Ici pour explications


Posted in Sur les bas...jupes et robes and tagged , , by with 33 comments.

merle bleu

(Photo E)

 


Posted in Non classé and tagged by with 2 comments.

Commentaires sur Les petits Bouts.

Un défi 13,
           ….mosaïque de couleurs fanées

Quand je vois les merveilles de Mandarine (par exemple)
je me fais toute minuscule…
      
Pour moi le vrai défi était…juste  coudre en petit.


Une Robe rose, même si le rose se démode,
Avec des petits ÉTOILES pour BIK-NOK

(Vente aux profits des enfants du Pakistan, le 21 novembre)
Intemporels modifié  et doublé,
et comme il faut privilégier le recyclage : Deux plaids en polaire, et des boutons de la fripe.
   

Un peu de guimauve pour le vieux rose,
une pincée de douceur,

Et puis pour ÉLISE, toujours sur le thème de la douceur, un petit Gilet cache-cœur des Intemporels.

En poils de doudou, tout doublé de ce coton mauve à petites feuilles que j’aime tant. Un moment de solitude, pour comprendre comment doubler sans couture apparente les manches…..


Et sur le pas de la porte de l’enfance, celle de l’épicerie de Charlotte,

Il faut prendre l’air et le soleil, et regarder sécher les beaux vêtements de Nathalie :

Et enfin MERCI, un grand merci, pour tous les commentaires, et les participantes à mes petits jeux ( résultat le 25 Novembre)

Je réponds doucement, petit à petit à vos messages qui me font un énorme plaisir, et je prends mon temps en visitant les sites de celles que je ne connaissais pas encore…

(Bientôt la version boxer, qui n’attend que d’être photographiée)


Posted in Essence Nouvelle and tagged , , , by with 27 comments.