Tutoriel du Boxer /shorty

Je l’avais promis… voici un petit tuto du Boxer

 J’ai mis un patron en 38 (90 tour de hanches) à télécharger en PDF : il suffit de coller les feuilles A4 entre elles. Il n’est pas très propre mais je ne l’ai pas recopié avant que le responsable au scanner scanne : on remercie donc très fort Robinson  et on passe aux explications. On clique ici : patro__tuto_Boxer

Ce patron est facilement adaptable aux autres tailles.

Il n’y a  pas besoin de surjeteuse ( je n’en ai pas) mais vous pouvez glisser un morceau de papier de soie sous la couture pour que ça glisse mieux.


Concept :

  • La base de ce boxer est très simple : on part de deux rectangles d’une largeur de 14 cm.

On peut prendre plus large, le boxer remontera juste plus haut, et pour les tailles supérieures ou inférieures au 38, il suffira de varier cette largeur à votre goût.

J’avais choisi de la dentelle, mais la méthode se prête à n’importe quel tissu extensible.


  • On  mesure notre tour de taille au niveau de l’os iliaque ( juste au dessus) et on calcule la longueur du demi patron ainsi :  AB=     82 %de tour de taille /2.     cf figure1.
    (Dans mon patron : mon tour d’os iliaque =81cm ; 82% fait 66cm  divisé par 2 = 33cm=AB

  • À partir de ce rectangle, il faudra calculer la profondeur BC de l’entre jambe : en gros plus la partie en rouge est longue plus le boxer sera échancré et remontera haut sur les fesses. Plus cette partie est courte plus le boxer sera taille basse. (Cf figure 1)


  • Une fois cette courbe BC tracée (voir la forme sur le PDF) il suffit de la reporter de l’autre côté du rectangle. On découpera deux fois cette même forme dans le tissu. (cf figure 1)

  • La ligne du haut AB correspond à la taille

  • La ligne du bas ( la plus longue) correspond au tour de cuisse.

  • On installe, si nécessaire, les élastiques sur la ligne du bas.

    Pour se faire, si il s’agit d’élastiques lingerie à picots : On utilise une aiguille jersey et du fil mousse dans la canette, on coud en zigzag l’élastique endroit sur l’endroit du tissu, les picots sur le ligne de couture, on coupe le surplus de couture à ras de l’eslastique. Puis, on retourne l’elastique, (picot vers le haut) et on coud au point zig-zag sur l’endroit du tissu.  MERCI petitKarel pour ces conseils de pro;)

 

 

  • On superpose les deux rectangles endroit sur endroit et on coud selon les lignes d’entrejambes AC’ puis BC. On glisse du tissu de soie dessous si ça ne glisse pas comme il faut. On surfile bien proprement. (cf figure 2)


 

  • Puis, en ouvrant la culotte, on coud endroit sur endroit l’entre’jambe D’D . On surfile. (cf figure 2&3)


 

  • Ensuite, en décalque la pièce de gousset dans du jersey, on surfile. On coud juste les côtés du gousset au point droit dans l’intérieur de la culotte, envers sur envers.

  • Pour finir, avec la même méthode que précédemment, on coud l’élastique du tour de taille.

Voilà un boxer fini. On peut maintenant le décorer, par exemple en faisant un petit nœud lingerie…

Et si vous utilisez mon petit Tuto, mettez donc un petit lien vers ici ;) ou faites-moi un signe si vous n’avez pas de blog, ça me fera plaisir!

Et dîtes moi si c’est clair, j’apporterai des modifications si nécessaire.


Posted in Accessoires, Tutos and tagged , by with 18 comments.

Tuto sac infinity (et patron)

Un sac en huit, un sac Ouroboros m’avait fait rêver sur Pinterest, mais le lien est brisé, et je n’ai jamais retrouvé le magasin qui le vendait. Il est fait d’une seule pièce de tissu en huit, que l’on ferme par une seule longue tirette qui en fait tout le tour.
J’ai donc fait, approximativement, le patron de ce sac, dont voici le petit tuto…

Téléchargez le patron : Tuto Sac Ouroboros
et suivez le tuto plus bas.
(Les feuilles sont numérotées selon les lignes (A, B, C,D,) et les colonnes (1,2,3), il suffit de reconstituer le tableau)

 

Ce sac corail est pour ma maman, en ce jour de fête des mères.

J’aime énormément ce sac, parce qu’il permet de disposer rapidement de son contenu : il s’ouvre tout largement et permet de remballer rapidement ces affaires. Idéal pour un tricot : le sac ouroboros vert ouvert sur la table, il ne faut qu’un seul geste pour ranger l’ouvrage et le menu tintouin qui va avec !

  • * 60cm x140 cm tissu pour l’extérieur : ici du skaï. (de la laine pour le modèle vert)
    * 1m x140 tissu pour doublure : un coton plus fin.
    * 1m 50 de fermeture éclair (vendu en mètre en mercerie). Garder deux tirettes.
    * 20 cm de scratch.
    * Biais
    * 1 bouton magnétique ou un bouton pression.

* Découper la forme dans le tissu extérieur (A), puis dans la doublure (B).

                                      

* Dans la pliure du tissu de doublure restant, reporter la forme inférieure du sac(C) qui formera la poche intérieure.
* Coudre le scratch le long de la pliure du tissu C, ainsi que sur l’endroit tissu B, en prenant soin de superposer les deux formes parfaitement.


* Coudre B et C.
* Surfiler la doublure et sa poche.
* Superposer, envers contre envers, le tissu extérieur A et la doublure B.
* Épingler endroit contre endroit la fermeture à glissière sur le tissu extérieur de manière à ce que le bord de la fermeture suive le bord du tissu. Prendre garde à bien épingler les deux tissus A et B en même temps. Il ne fait épingler ici que la partie supérieure du 8. Coudre avec précaution, en laissant un cm non cousu au début et à la fin.


* Ouvrir la fermeture éclair, et épingler la fermeture libre endroit contre endroit sur le tissu extérieur A (Toujours en prenant bien garde à épingler le tissu de doublure en même temps.). Les deux tirettes doivent être réunis dans le même angle.


* Coudre en laissant un cm au début et à la fin de la couture.

* Maintenant, le sac doit pouvoir se fermer.
* le sac ouvert, il faut replier les surplus de coutures (tissus+fermeture) contre la doublure. * Si nécessaire, repasser.
* Faire une surpiqure le long de la fermeture, de manière à maintenir le surplus sous le tissu. La double épaisseur de skaï ne supporte pas les points fantaisies, mais ils sont du plus bel effet sur des cotons ou de la laine!
* Fermer le sac, et rentrer les extrémités des fermetures dans le sac, par l’espace laissé pendant la couture.

*Ouvrir le sac, et faire un point d’arrêt au bout des deux fermetures.

*Reporter le cercle au sommet des cercles, de façon à ce qu’ils soient parfaitement juxtaposé : ils serviront d’anses pour porter le sac.
* Découper les cercles.

* Installer dans la doublure le bouton magnétique en le renforçant avec un petit carré de skaï ( ou de canette de soda, comme j’ai pu le constater, un jour, en dépeçant un sac) — ou coudre le bouton pression de façon à pouvoir fermer le sac.
J’ai caché la couture du bouton pression, sur le modèle vert, par un beau gros bouton en céramique.

 

* Surpiquer chacun des deux cercles, et installer un biais pour finir le tout.

* Et voilà un sac très original….

   
Que l’on range en un clin d’œil !


(Photo Y et E)

 

( J’ai retrouvé un lien, mais il s’agit d’une version mini, d’un porte-monnaie.. et puis c’est un lien commercial : http://pinterest.com/pin/99079260523928665/)


Posted in Accessoires, Couture, Tutos by with 20 comments.